img 1829

"Family Together", Soutenir les familles des enfants en conflit avec la loi - Nouvelles d'Omoana - Mai 2024

En Ouganda et en Irak, les enfants en conflit avec la loi ont généralement été exposés à des situations de violence extrême. Les différentes formes d’exploitation, qui incluent notamment la prostitution, les travaux dangereux, la vente de drogues ou l’affiliation à des groupes armés ont affecté leur développement. Grand nombre de ceux suivis par les partenaires d’Omoana ont également été placés en détention dans des conditions difficiles, loin de leurs proches. A leur retour, il n’est pas toujours aisé pour les familles de savoir comment les soutenir sur le plan émotionnel.

Ainsi, Omoana et ses partenaires ont créé l’approche « Family Together ». Il s’agit de sessions interactives pour aider leur entourage à savoir comment accueillir au mieux les enfants de retour de détention.

Ils sont invités à réfléchir aux causes et facteurs contextuels qui amènent les enfants vers ces situations d’exploitation. Ils sont aussi amenés à s’inspirer des personnes clés qui ont eu un impact positif dans leur propre vie pour mieux soutenir des enfants ou des jeunes de leurs familles. Des sessions sur le développement de l’enfant et de l’adolescent, ainsi que sur l’impact des traumatismes sur ceux-ci, sont abordés de manière didactique. Des méthodes de gestion du stress pour les parents sont aussi proposées. Cela est complété par des exercices interactifs sur la communication et la discipline, avec des mises en situation inspirées du théâtre forum. A travers ceux-ci, ils explorent une manière de guider les enfants en leur faisant savoir quel comportement est acceptable et lequel ne l’est pas, d’une façon à la fois ferme et bienveillante. Ils discutent finalement de comment renforcer leur confiance en eux. En parallèle de ces sessions de groupes, les membres des familles ont aussi accès à un suivi psychologique individuel.

Les enfants en conflit avec la loi sont avant tout des victimes de systèmes d’exploitation, et demandent toute l’attention nécessaire. Cette méthode utilisée par les partenaires d’Omoana a pour but de mettre les familles au centre des solutions. Omoana mise sur un appui technique et s’éloigne du soutien matériel. En effet, renforcer leur capacité à faire face ensemble à l’adversité s’avère essentiel. Cela nécessite des travailleurs sociaux dévoués et compétents, que nous avons la chance d’avoir parmi nos partenaires, et auxquels nous tentons de proposer les outils les plus pertinents possibles.


dsc 9295

Aborder les violences contre les enfants à travers le théâtre forum - Nouvelles d'Omoana - Mai 2024

Aborder le thème de la violence n’est pas toujours aisé. Des présentations, des discussions ou de la documentation peuvent, certes, jouer un rôle dans sa prévention. Lorsque l’on travaille auprès d’enfants et de jeunes souffrant d’exclusion, il est néanmoins nécessaire de trouver des méthodes interactives qui parlent, qui appellent aux sens et aux émotions. Dans ses projets, Omoana utilise pour ce faire le théâtre forum. Issue du théâtre de l’opprimé du brésilien Augusto Boal, cette approche invite les personnes concernées à aborder des situations de violence et à explorer des solutions par le jeu, de manière participative. Une scène racontant une situation qui se finit mal est présentée à un public. Les membres sont ensuite invités à remplacer l’un des personnages, dans la scène qui est rejouée, avec les autres acteurs qui improvisent de manière la plus réaliste possible la suite à donner à la nouvelle situation.

Ainsi, à Gulu en Ouganda, des enfants vivant ou travaillant dans la rue présentent eux-mêmes des scènes de théâtre forum auprès des communautés, afin de discuter ensemble sur la manière de prévenir les violences à leur égard. En Irak, dans la prison pour mineurs de Mossoul, les enfants abordent, à travers le théâtre forum, des situations en lien avec leur retour à la vie civile, et les possibles discriminations qu’ils pourraient encourir. Cela leur permet de préparer leur réintégration en leur faisant vivre des situations et en les explorant à travers le jeu. En utilisant leurs sens, leur aptitude à réagir de manière adaptée contribuera ainsi à éviter un nouveau cycle de violence. D’autres thématiques telles que l’égalité homme-femme sont aussi abordées, et permettent aux jeunes eux-mêmes de chercher des solutions, souvent plus progressistes et novatrices que ce que l’on pourrait imaginer dans des contextes où les normes patriarcales prévalent.

Les travailleurs sociaux des organisations partenaires d’Omoana sont formés à l’approche et font l’objet d’un suivi. Plusieurs ateliers ont déjà été réalisés et les retours sont positifs. En effet, au-delà des simples discours sur les droits humains, ils permettent à chacun de s’approprier de manière très concrète une discussion sur le vivre ensemble, afin de préserver la dignité des enfants touchés par la violence.


image1(8)

Un savoir technique pour aider les enfants touchés par la violence - Nouvelles d'Omoana - Mai 2024

Si les capacités des individus à prendre soin d’eux-mêmes et des autres sont renforcées, leur résilience à l’échelle individuelle et collective sera optimisée. C’est selon cette optique qu’Omoana envisage l’aide aux enfants les plus vulnérables. En impliquant les membres des familles et des communautés dans l’élaboration des solutions, on viendra en aide aux enfants de manière pérenne. Cela est particulièrement vrai lorsque leur protection est menacée. Si l’on prend l’exemple des enfants en conflit avec la loi, l’un des groupes bénéficiaires de l’association, ceux-ci ont souvent été victimes de formes d’exploitation les plus abjectes, telles que la prostitution forcée ou l’asservissement à des groupes armés. Cela entraîne des conséquences désastreuses sur leur bien-être et leurs perspectives d’avenir. Toutes les ressources doivent être mobilisées pour y répondre. Dans ce cadre, Omoana fournit une plus-value technique à ses partenaires qui font face à des situations complexes. En 2023, le manuel « Youth Together », qui offre des sessions psychosociales et de prévention de la violence aux jeunes vulnérables a été réalisé.

Cette année, Omoana a également conçu l’approche « Family Together ». Celle-ci vise à soutenir les parents d’enfants en conflit avec la loi, afin de leur donner des outils pour répondre aux situations engendrées par les traumatismes, la privation de liberté et les conséquences qui en découlent sur leurs droits. En outre, afin de toujours mettre l’accent sur l’interactivité et sur des solutions venant des personnes concernées, le théâtre forum est un outil généralisé sur tous les projets d’Omoana en Ouganda et en Irak. Il fait l’objet d’un article de ce nouveau numéro des Nouvelles d’Omoana. C’est cette plus-value technique, cette énergie constante mise en œuvre au service de solutions concrètes sur des problématiques difficiles, cet accent mis sur l’apprentissage réciproque entre les acteurs engagés sur le terrain, qui fait d’Omoana une organisation particulièrement importante dans les contextes où nous travaillons. Nous vous remercions d’y croire, de vos soutiens, moral et financier, qui nous permettent d’avancer.

Adrien Genoud,
Directeur


whatsapp image 2024 05 27 à 10.37.52 d919a07a

Exposition photos au profit d'Omoana à Bruxelles

Le 23 mai 2024, le photographe Max Collier – frère de Chloé Collier, notre chargée de coordination – a organisé sa toute première exposition photos en partenariat avec et au profit d’Omoana à Bruxelles, en Belgique. Un véritable succès avec environ 200 participant.e.s lors de la soirée !

Pour ceux.celles qui l’ont raté, voici la raison d’être derrière l’événement :

« En juillet 2022, Max apprends la grossesse de sa compagne. Il se lance alors dans un projet un peu fou : documenter cette année remplie de découvertes, d’apprentissages et d’expérience à travers 365 photos – 1 par jour. Cette série de photos constitue alors un trésor de souvenirs, en particulier pour sa fille Mia, née en juillet 2023. Mais comment donner encore plus de sens à ce projet ?
C’est au détour d’une conversation en décembre 2023, alors que toute la famille se réunit pour la première fois à Bruxelles, au-delà des frontières (Canada, Suisse, Belgique), que naît l’idée de faire une exposition au profit d’Omoana, l’association pour laquelle travaille Chloé. Et l’aventure est lancée !
Chloé a rejoins Omoana il y a un peu plus de 2 ans, avec la volonté de travailler notamment en faveur des anciens enfants-soldats, une population qui la touche particulièrement. Comme elle le dit : « Laisser de côté ces enfants, c’est créer une bombe à retardement. Tendre une main à ces enfants, c’est donner une chance à la paix ». Leurs deux parents étant nés et ayant grandis en Afrique, Chloé y ayant vécu, ce continent a toujours eu une signification particulière pour Max et Chloé. Etant aussi fusionnels depuis toujours, ils souhaitaient un événement qui leur ressemble, en famille, là où ils ont grandis. Aussi, c’est tout naturellement qu’ils ont voulu allier leur force pour cette exposition et contribuer ainsi à leur petite échelle à rendre ce monde plus juste. Et ainsi, apprendre à Mia qu’aider son prochain, c’est aussi s’aider soi-même et, surtout, que nous ne sommes jamais de trop pour s’aider mutuellement à se relever. »

Un immense merci à toutes les personnes présentes et à toutes celles qui ont aidé dans l’organisation de la soirée, et plus particulièrement à L’Accord Vin, Atelier du Photographe, ZLAB et L’Usine.


4j8a2276

Color My Geneva soutient Omoana pour RACE FOR GIFT 2024 !

Pour sa participation à l’édition 2024 de RACE FOR GIFT, Omoana a la chance de pouvoir compter sur le soutien du média COLOR MY GENEVA en tant que partenaire !

Mais qu’est-ce que Color My Geneva ?

Color my Geneva, c’est un média digital ayant fêté ses 10 ans en 2021. Près de 50’000 curieux dans le bassin genevois composent leur lectorat, cherchant comment profiter de leurs temps libres. Ils proposent une mise en lumière lifestyle, loisirs & bons plans de la richesse qu’offre le canton de Genève à ses habitants. Leur site internet est composé d’un agenda communautaire et d’une partie journalistique. Il est visité par plus de 10’000 visiteurs uniques mensuels et ils soutiennent une présence active et dynamique sur les réseaux sociaux avec près de 50’000 abonnés tous confondus (Instagram, Facebook et Tik Tok). Et bientôt, vous pourrez même les retrouver dans les villes de Neuchâtel et Lausanne car ils sont en phase de développement pour une présence élargie en Suisse romande !

Color my Geneva, c’est la diversité et le dynamisme. Une plateforme à l’image de la ville : cosmopolite, riche, en mouvement, où la population de tous horizons apporte la culture et les projets qui lui ressemblent. Une minuscule cité de Calvin où la diversité de la représentation culturelle et le nombre de propositions rivalisent avec les plus grandes ville européennes.

Autrement dit, leurs valeurs et leur dynamisme ont tout en commun avec Omoana et nous nous réjouissons de pouvoir associer nos deux images ! Merci à eux !

Ne tardez pas à suivre leurs comptes sur les réseaux sociaux ou à faire un tour sur leur site internet !


 rea0118

L'annonce - 20 ans d'Omoana

Les jeunes vivant avec le VIH, font face à de nombreux défis. L’un d’eux est d’appréhender la réaction de leur partenaire face à l’annonce de leur statut sérologique. Des jeunes ayant été confrontés à de telles situations nous racontent leur expérience à travers une danse créative.

Cette vidéo fait partie d’une série adaptée de notre spectacle Résilience.

Acting, danse et conceptualisation du clip : Mukungu Enock Jonathan ; Mutesi Sharon ; Kasoga Winnifred ; Nabiryo Esther; Hussein Fazil ; Nyanzi Huzairu ; Bazibu Micheal;  Namirimu Teddy

Avec le soutien de : Federation Genevoise de Coopération, Ville de Genève, Etat de Genève

Capture et montage : Reagan Giriwa

Musique : Sauti Sol- Suzanna ; Shakira- Waka Waka soundtrack


 rea0464

Est-ce que le VIH définira nos vies ? - 20 ans d'Omoana

Quand le VIH apparaissait en Ouganda, il annonçait un désastre sans commune mesure. Quelques décennies plus tard, des jeunes ayant eu leur vie affectée par le virus nous disent s’ils le laisseront dicter leur vie.

Acting, chant et conceptualisation du clip : Mukungu Enock Jonathan ; Mutesi Sharon ; Kasoga Winnifred ; Nabiryo Esther; Hussein Fazil ; Nyanzi Huzairu

Avec le soutien de : Federation Genevoise de Coopération, Ville de Genève, Canton de Genève

Capture et montage : Reagan Giriwa


Soigner les plaies de la guerre civile - Le Courrier

Retrouvez un article présentant le travail de notre partenaire vivo Uganda, dans le Courrier, rédigé par Guy Zurkinden.

le courrier 20.03.2024 page de garde
le courrier 20.03.2024 page article

 rea0387

Girl power : Les jeunes femmes contre le slut-shaming en Ouganda - 20 ans d'Omoana

Retrouvez notre vidéo abordant le slut-shaming en lien avec la contraction des MST en Ouganda.

Celle-ci fait partie d’une série de capsules vidéos adaptées du spectacle Résilience développé par des anciens bénéficiaires du projet « Omoana House » à l’occasion des 20 ans de l’organisation.

Acting, chant et conceptualisation du clip : Mukungu Enock Jonathan ; Mutesi Sharon ; Kasoga Winnifred ; Nabiryo Esther; Hussein Fazil ; Nyanzi Huzairu

Avec le soutien de la Fédération Genevoise de Coopération

Capture et montage : Reagan Giriwa


 rea0056

Retours sur le spectacle Résilience - 20 ans d'Omoana

Lorsque les gens naissent avec le VIH, la société leur fait parfois croire qu’ils ne pourront pas avoir une vie normale. Cependant, si on leur donne les moyens et les soins nécessaires, ils peuvent vivre longtemps et en bonne santé comme n’importe quelle autre personne. Des jeunes soutenus dans leur enfance par l’association Omoana ont présenté un spectacle dans des écoles ougandaises au sujet de la résilience face au VIH/sida. Dans cette vidéo, les élèves y ayant assisté témoignent de ce qu’ils ont appris.

Acting, chant et conceptualisation du clip : Mukungu Enock Jonathan ; Mutesi Sharon ; Kasoga Winnifred ; Nabiryo Esther; Hussein Fazil ; Nyanzi Huzairu ; Bazibu Micheal; Namirimu Teddy

Avec le soutien de la Fédération Genevoise de Coopération

Capture et montage : Reagan Giriwa