Charte

Nous ne considérons pas le fait que des enfants souffrent comme une fatalité. Face à une réalité bien trop pressante, nous prouvons que des moyens d’agir existent. La conviction qu’un monde meilleur est possible nous pousse à refuser l’inacceptable et à persévérer sur le chemin de la solidarité.

Nous n’acceptons pas qu’un citoyen suisse soit considéré avec plus d’importance qu’un habitant du Tiers-Monde. Les jeunes Ougandais, souvent orphelins, manifestent une vraie force et l’envie de s’en sortir. Cependant, le contexte local et les circonstances de vie les empêchent de connaître et de montrer au reste du monde la valeur de leur existence. Conscients de la chance inouïe que nous avons de vivre et non de survivre, nous avons le profond désir que ce bien-être devienne un droit au-delà des pays et des frontières.

Nous participons aux efforts de la société ougandaise pour que sa jeunesse puisse garder la tête haute et se tourner vers l’avenir. C’est un engagement à long terme que nous avons pris envers des adolescents et enfants afin qu’ils deviennent des adultes indépendants, puissent faire valoir leurs droits et contribuent au développement de leur pays. Pour que cela soit possible, il est nécessaire d’avancer ensemble sur ce long chemin.