24 Fév

Visite de professionnels de l’humanitaire

Posté par Adrien Genoud
Omoana House, bien plus qu’un projet
En avril 2016, des professionnels de l’humanitaire engagés dans un certificat en méthodologie de projet avec le Centre d’étude et de recherche en action humanitaire (CERAH) ont visité Omoana House. Ils étaient réunis durant 10 jours en Ouganda pour la partie « résidentielle » de la formation (une formation à distance qui dure 7 mois et comprend également des sessions à distance et 4 mois de coaching). Un cas pratique a été organisé avec Omoana House dans le cadre duquel les étudiants ont échangé avec les adolescents séropositifs afin de connaître leurs défis quotidiens et comment Omoana House y répond. Au-delà des aspects techniques, le groupe a été marqué par le courage de ces jeunes, et par la relation humaine avec le staff. De leur côté, les adolescents ont apprécié ce moment d’échange, ce qui a mis en exergue la nécessité de les inclure de manière plus systématique dans la planification du projet. Dr. Edith Favoreu, formatrice et directrice adjointe du CERAH nous donne ses impressions.

Omoana… plus qu’un nom, c’est une poésie. Un chemin vers une bulle de bonheur qui éclabousse d’énergie positive tout autant les enfants que chaque visiteur. Alors que les premiers y trouvent un refuge bienveillant et plein d’amour, une antre d’une chaleur humaine sans pareil, les seconds y puisent une force de vie qui les marque à jamais.
 
Omoana… plus qu’un projet, c’est un concept novateur, où l’être est replacé dans sa dimension centrale, première, primordiale, où chacune de ses composantes est reconnue comme une source intarissable de transformation intérieure. Le visiteur ne peut s’y méprendre, Omoana est unique et sa force est incommensurable.
 
Omoana … plus qu’un soutien, c’est une véritable inspiration. Enfants, jeunes adultes, accompagnateurs sont des modèles, donnant tout son sens au concept de résilience. Ne niant jamais les complexités intrinsèques à la situation sociale, sanitaire, politique et économique du pays, chacun les appréhende pourtant, véritable leçon de vie pour chaque visiteur.
 
Nous avons été ces témoins émus de tant de grandeur. Chanceux de pouvoir passer une journée à Omoana House, fortunés de partager un peu du quotidien de cette maison unique. Nous, professionnels de l’Humanitaire et du développement. Nous, habitués des contextes difficiles dans lesquels la souffrance a tant de visage. Nous, qui croyons que notre travail peut contribuer à limiter cette souffrance, redonner l’espoir. Nous, nous avons tous été bouleversés et enthousiasmés par ces moments précieux avec les enfants, les adolescents et toute l’équipe tant investie. Nous, nous sommes repartis de Jinja différents, meilleurs, plus fort, plus grands, et si admiratifs.
 
Nous, venant de partout (Brésil, Sénégal, Suisse, France, Soudan, Ethiopie, Cameroun…), travaillant pour l’Université de Genève, le comité International de la Croix-Rouge, l’organisation mondiale pour la nourriture et l’agriculture, NRC, etc., tous investis dans un programme de formation universitaire de haut niveau, nous vous remercions. Nous avions pensé apporter notre support à Omoana House, investigués avec les jeunes sur la perception qu’ils ont du centre, leurs perspectives. Nous avions cru à un exercice d’analyse des besoins dans lequel on applique des techniques, des outils, le tout colorés de savoir-être. Nous, nous avons l’impression que nous avons beaucoup plus appris qu’apporté, beaucoup plus reçu que donné, beaucoup plus grandi que contribué.
 
Omoana House, votre travail est malheureusement indispensable. La façon dont vous le développez est admirable. Merci de donner corps au mot solidarité, compassion et amour. Merci de nous avoir accueilli pour cette journée d’étude transformée en leçon de vie. 
 
Dr. Edith Favoreu
Directrice adjointe
CERAH
Université de Genève/Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn