La jeunesse ougandaise regarde vers l'avenir...

Omoana est une organisation d’entraide fondée en 2003 par des jeunes de Suisse romande. L’association est active en Ouganda dans les milieux de la santé (et plus particulièrement du VIH/sida), de la microfinance, de l’agriculture et de l’éducation. Nous tenons à ce que nos projets demeurent innovateurs et répondent aux défis actuels de l’aide au développement.

Omoana signifie « enfant » en luganda, langue parlée au Sud de l’Ouganda. Les jeunes Ougandais manifestent une vraie force et l’envie de s’en sortir. Nous soutenons des familles vulnérables des régions de Jinja et de Gulu en agissant dans une collaboration et une confiance réciproque avec des partenaires locaux. L’écoute et la compréhension sont primordiales dans notre démarche, afin que le soutien ait du sens dans un contexte où cultures et réalités locales ont leur place.

En favorisant l’autonomie des familles, Omoana participe aux efforts de la société ougandaise en offrant des perspectives d’avenir à sa jeunesse, dont la tâche, à long terme, sera de contribuer au développement de son pays en faisant valoir ses droits. Nous sommes convaincus que la clé d’un développement responsable et efficace repose sur la création d’emplois et la possibilité pour les populations d’accéder à l’indépendance. Nous tentons ainsi d’assurer une autonomie durable au sein des communautés. Ceci permet de rendre le soutien plus efficace et pertinent en le libérant des perversions de la charité et du misérabilisme.

L’action sur le terrain est dirigée par une vision globale pensée sur le long-terme. Les résultats du travail accompli jusqu’ici nous persuadent chaque jour de la légitimité de cette démarche. Nous partageons le sentiment que la planète est un village mondial, dans lequel la solidarité, elle-aussi, doit être globalisée.

Dans un second temps, s’impliquer au sein d’Omoana, c’est aussi se rendre compte qu’une action collective peut devenir efficace. Cette prise de conscience crée le besoin de partager les expériences vécues. A ce titre, la sensibilisation de la population suisse aux difficultés de nos voisins ougandais est également au centre de nos préoccupations.